l’Atlas mondial des récifs de corail


Les récifs de corail comptent parmi les écosystèmes les plus anciens de la Terre, parmi les plus riches aussi du point de vue de la diversité biologique. Souvent comparés aux forêts tropicales humides, ils sont apparus pour la première fois il y a plus de 200 millions d’années, et certains types de coraux encore vivants aujourd’hui se sont formés il y a plus de 150 millions d’années. Ces habitats magnifiques abritent une extraordinaire variété de plantes et d’animaux marins – le nombre total d’espèces serait compris entre 500 000 et 2 millions, mais à ce jour, seules 100 000 d’entre elles ont été répertoriées.

On décrit souvent les récifs coralliens comme le « canari du mineur  » en raison de leur sensibilité extrême aux moindres changements qui affectent leur environnement. Le développement du tourisme de masse et l’engouement pour la plongée autonome aidant, le monde entier a pris conscience des dommages qu’ils subissent.

Habitat essentiel pour les poissons, ils abritent également nombre de mammifères marins et de tortues, et offrent des moyens de subsistance à des espèces menacées ou en voie d’extinction. Ils constituent en outre une source importante de nourriture, mais aussi de revenu et d’emplois (par l’intermédiaire du tourisme et des loisirs marins), pour des millions d’êtres humains. Et ce ne sont là que quelques-uns de leurs innombrables bienfaits : ajoutons seulement qu’ils fournissent certains des composés utilisés dans la fabrication de produits pharmaceutiques et qu’ils protègent les littoraux vulnérables de l’action des vagues et des tempêtes.

Pourtant, dans toutes les régions du monde, les récifs coralliens sont dégradés par des activités humaines telles que la surpêche, la pêche à l’explosif et l’aménagement des littoraux, ou encore par le ruissellement des eaux usées, des engrais et des sédiments en provenance de terres déboisées.

Le l’Atlas mondial des récifs de corail (Atlas mondial des récifs de corail) dresse avec autorité un tableau détaillé de leur situation actuelle, de leur répartition géographique, de la diversité biologique qu’ils recèlent, mais aussi de l’utilisation qu’en font les hommes et des menaces qui pèsent sur leur existence même. Véritable mine d’informations qui rassemble les données les plus récentes, il comprend en outre 85 cartes pleine page qui sont le résultat de recherches méticuleuses, et plus de 200 photographies en couleur de récifs coralliens et d’animaux qu’ils abritent, sans oublier les images rapportées par les astronautes de la NASA de leurs récentes expéditions en navette spatiale. Enfin, données chiffrées à l’appui, cet ouvrage indique la superficie des récifs coralliens de la planète et identifie ceux d’entre eux qui sont menacés, voire en danger d’extinction, pays par pays. c’est pourquoi le l’Atlas mondial des récifs de corail constitue une ressource essentielle pour quiconque s’intéresse à ces milieux fragiles.

Produit au Centre mondial de surveillance de la conservation-PNUE à Cambridge, au Royaume-Uni – le bureau du PNUE chargé de communiquer des informations faisant autorité sur l’état de la diversité biologique mondiale -, l’Atlas est un outil indispensable pour les scientifiques, les étudiants, les responsables politiques et les planificateurs, tant à l’échelle internationale qu’aux échelons national et local. Ses auteurs et son cartographe, Mark Spalding, Corinna Ravilious et Edmund Green, ont réalisé un ouvrage de référence pour tous ceux qui agissent dans le cadre d’initiatives internationales en faveur de la conservation, dans le but de sauver les récifs coralliens.

Le l’Atlas mondial des récifs de corail, qui a bénéficié du soutien de l’ICLARM, de la NASA, de la Fondation Aventis, du PADI, du Marine Aquarium Council, de l’ICRI, de la Fondation Dulverton et de la Fondation familiale Moore, est publié par University California Press (ISBN 0-520-23255-0) au prix de 45 dollars. Pour commander un exemplaire, visitez : www.ucpress.edu/books/pages/9635.html


PHOTOGRAPH: NASA


Ce numéro:
Sommaire | Editorial K. Toepfer | Santé et pauvreté | Lutter à la source | Tout se tient | Le produit naturel brut : une arme économique | Arrêter le sida | A qui la ville appartient-elle ? | La nutrition | En bref : La pauvreté | Concours | Spécial Banque mondiale : Doublement pénalisés | Les pauvres en première ligne | Fumées et feux | Le cercle vicieux des poisons | Des médicaments pour la vie | Point de vue: Changement ou déclin | l’Atlas mondial des récifs de corail