Lettre aux délégués




Mesdames et messieurs,

Bienvenue en Afrique du Sud, pays de ma naissance, de mes études et de mon avenir. L’Afrique du Sud est un vrai paradis, un « melting-pot » d’ethnies, de cultures et de couleurs. Un pays qui a tout pour plaire : un climat ensoleillé, de superbes plages, de pittoresques collines et vallées, de spectaculaires fleuves et rivières et de splendides réserves sauvages.

Mais l’Afrique du Sud compte aussi des milliers d’enfants malades du sida. Pauvreté, analphabétisme, chômage, maladies, violence, corruption et crimes sont autant de fléaux dont nous avons hérité et qui sont attribuables à notre instinct le plus ignoble, la cupidité. L’énorme défi que représente l’élimination de ces problèmes au niveau mondial est sans aucun doute à notre portée intellectuelle, technique et économique. Ce n’est pas seulement souhaitable, c’est éminemment faisable !

Nous possédons les ressources naturelles et humaines nécessaires. Mais les êtres humains semblent n’avoir plus pour but que de s’enrichir.

Bien sûr, nous avons besoin d’économies fortes, capables de générer de la richesse. Mais il faut que celle-ci permette de répondre aux besoins des sans-abri, des affamés, des malades, des exclus et des indigents. Souhaitons qu’elle ne serve pas à une minorité à s’acheter des voitures et des demeures toujours plus luxueuses.

Ne vous laissez pas influencer par les nombreuses pressions émanant des électeurs, de groupes intéressés, de votre propre milieu et des idéologies. Pensez avant tout aux êtres humains et à l’environnement. Lancez-vous le défi mutuel de trouver des solutions aux nombreux problèmes auxquels nous sommes confrontés.

La manière dont vous accomplirez cette tâche déterminera si oui ou non mes enfants pourront jouir de ce paradis vivant – et si oui ou non les jeunes et les générations futures du monde entier auront un avenir durable.

Bien entendu, l’identification des solutions ne représente qu’un premier pas. De retour dans votre pays, ferez-vous ce que vous dites avoir l’intention de faire ? Mettrez-vous ces solutions en pratique ? Tiendrez-vous vos promesses ? Pour le bien des générations actuelles et futures, il faut que vous répondiez « oui » à ces questions. Le monde entier a l’espoir que vous ferez ce que vous avez promis de faire, que vous prendrez de bonnes décisions, des décisions courageuses, des décisions que les générations futures apprécieront et qui leur permettront de dire : « Merci d’avoir pensé à nous à l’époque ».

Montrez-nous que nos dirigeants ne travaillent pas pour l’argent, pour la gloire ou pour satisfaire leur cupidité. Prouvez-nous que nos dirigeants ont de bonnes intentions, qu’ils veulent un changement positif et qu’ils sont prêts à tout donner pour y parvenir. Montrez-nous que nos dirigeants sont vraiment préoccupés par notre avenir et qu’ils aiment profondément ce fabuleux don de Dieu. Je vous demande de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour lever les barrières qui nous empêchent d’avoir des économies viables, dynamiques et durables, susceptibles de nous aider à résoudre nos problèmes.

Que les générations futures ne puissent pas nous accuser de n’avoir pas préservé et protégé ce don unique et exceptionnel. Utilisons ce Sommet pour célébrer le chemin parcouru. Soyons unis, main dans la main, cœur à cœur, pour que chacun puisse jouir de cette Terre extraordinaire, de cette planète phénoménale.

Cordialement,

Bushra Razack


Bushra Razack , 16 ans, qui vit à Ladysmith en Afrique du Sud, fait partie de la rédaction de Rescue Mission 2002 de Peace Child International’s, qui célèbre les progrès faits en matière de développement durable depuis le Sommet « planète Terre » de Rio et qui est publié à l’occasion du Sommet mondial sur le développement durable.


Ce numéro:
Sommaire | Editorial K. Toepfer | l’espoir a l’ordre du jour | Changeons de paradigme | Une seule Terre | Au delà des crochets | African renaissance| Une occasion à ne pas manquer | En bref: GEO-3 | Une opinion qui compte | Pour une nouvelle dynamique | Mesure de la non-durabilité | Empruntons la voie de l’énergie durable | Former pour transformer | Les grandes entreprises doivent rendre des comptes | Les entreprises au rapport | Lettre aux délégués | Il nous faut un rêve | Les deux faces d’une même pièce : avant et après Johannesburg


Articles complémentaires:
Pachamama: Our Earth, Our Future (Beyond 2000) 2000
Young, impatient and soon to be in charge (The Environment Millennium) 2000
Patty Stonesifer: Arrêter le sida (L’energie et l’environnement) 2001

AAAS Atlas of Population and Environment:
About the AAAS Atlas of Population and Environment