Les gens



Klaus Toepfer (à gauche), Directeur exécutif du PNUE, présente le Prix Sasakawa de l’environnement 2002 au Dr Ashok Khosla, le Président de Development Alternatives, New Delhi.



Le Prix Sasakawa de l’environnement 2002 a été décerné au Dr Ashok Khosla, qui a créé des emplois pour des milliers de pauvres en Inde.

Président de Development Alternatives – groupe d’organisations basé à New Delhi qu’il fonda en 1983 – il reçut les 200 000 dollars pour avoir innové et favorisé l’expansion de technologies écophiles et commercialement viables à travers le pays. Il a notamment apporté son concours à l’implantation de centrales électriques rurales alimentées par des déchets agricoles, de petites usines de recyclage du papier et d’entreprises fabriquant des toitures bon marché.

Ce prix, parrainé par la Nippon Foundation et créé par le regretté Ryoichi Sasakawa, est décerné chaque année depuis 1984 à des particuliers s’étant distingués dans le domaine de la gestion et de la protection de l’environnement. M. Khosla entend utiliser ces fonds pour poursuivre les travaux de Development Alternatives et de TARAhaat.com – portail Internet pour l’Inde rurale – et pour faciliter l’implantation de projets similaires dans d’autres régions du monde en développement.

Klaus Toepfer, Directeur exécutif du PNUE, décrit M. Khosla comme un personnage emblématique du développement durable, qui personnifie les espoirs et les rêves de milliards de personnes prisonnières de la pauvreté la plus abjecte. Il a déclaré que les organisations fondées par M. Khosla offraient « des solutions pratiques, intelligentes et de nature à révolutionner la vie des personnes concernées ».

Lors de la cérémonie de remise du prix, qui se déroula à l’American Folk Art Museum de New York en novembre dernier, le Dr Khosla déclara que « les politiques économiques qui favorisent uniquement les vastes systèmes de production centralisés, fondés sur le transport, l’utilisation massive d’énergie et le gaspillage des ressources ne peuvent pas permettre d’atteindre le développement durable – l’innovation au niveau locale est indispensable ».



Secrétaire général Kofi Annan a nommé Eveline Herfkens, ancienne ministre néerlandaise de la Coopération au développement, au poste de Coordinatrice exécutive de la campagne des Objectifs de développement du millénaire.

Travaillant en étroite collaboration avec Mark Malloch Brown, Administrateur du PNUD, elle favorisera la réalisation des Objectifs en sensibilisant l’opinion et en mettant en place de nouvelles coalitions pour les atteindre, tant dans les pays développés que dans ceux en développement.

M. Annan a déclaré : « Depuis quelques années, Mme Herfkens a fait montre d’un leadership exceptionnel, qui a favorisé l’accession des Objectifs de développement du millénaire à l’ordre du jour mondial, et je suis certain qu’elle parviendra à dynamiser les initiatives prises à tous les niveaux – des communautés locales jusqu’aux gouvernements – pour atteindre ces Objectifs ».


Oscar Olivera le Bolivien lauréat du Prix Goldman pour l’Amérique du Sud 2001, a utilisé ses 125 000 dollars de prix pour fonder une nouvelle ONG. La Fundación Abril se chargera de promouvoir la recherche et les compétences techniques susceptibles d’étendre la « démocratie économique ». Il a déclaré : « Notre objectif est que les populations soient mieux à même de participer à l’utilisation, à la gestion et à l’exploitation des ressources publiques comme l’eau, l’éducation, la santé, les terres, le travail et la dignité ».

Mohamed T. El-Ashry a annoncé qu’il quittera son poste de Président-Directeur général du Fonds pour l’environnement mondial (FEM) à l’issue de son troisième mandat fin juillet 2003. Sous sa présidence, le FEM est passé du statut de programme pilote à celui de principale source de financement de l’environnement mondial, réunissant 173 pays membres.

Elizabeth Dowdeswell, Directrice exécutive du PNUE de 1993 à 1998, vient d’être nommée Présidente de la toute nouvelle société canadienne de gestion des déchets nucléaires (NWMO) qui, à l’issue de trois années d’études et d’un processus de consultation publique, proposera au gouvernement fédéral un projet de gestion à long terme des déchets de combustible nucléaire. Richard Dicerni, Président du Conseil d’administration du NWMO, a déclaré : « La très longue expérience de Mme Dowdeswell au service du développement durable au Canada et aux Etats-Unis fait d’elle la personne idéale pour prendre la tête de cette nouvelle organisation très importante. ».

Klaus Toepfer, le Directeur exécutif du PNUE, vient de recevoir le Prix de l’environnement Bruno H. Schubert 2002 et le Prix allemand de l’environnement – deux récompenses européennes parmi les plus prestigieuses – en compagnie de Peter Lüth, pionnier des pesticides biologiques.



Photos : UNEP, UN, Goldman Environmental Foundation, GEF


Ce numéro:
Sommaire | Editorial K. Toepfer | A la lumière de nouvelles approches | Un développement à visage humain | Commerce – facteur de transformation | Gagnez sur toute la ligne | Les gens | Des promesses à tenir | Aussi précieux que l’or | Etendre le cercle | En bref : La mondialisation, la pauvreté, le commerce et l’environnement | L’action au niveau local | La coopération fait des adeptes | Publications et produits | Sortons du goulot d’étranglement | Investir dans l’environnement | Plateforme pour la montagne de Bichkek | L’argent, ça ne se respire pas | Un jour, nous réussirons | Un commerce équitable ? Bonne question !