Le siecle de
l’eau

 
Ryutaro Hashimoto
considère que la résolution des problèmes liés à l’eau sera le grand défi du 21e siècle et il présente les initiatives prises cette année par le 3e Forum mondial de l’eau

Je suis profondément honoré que le Japon ait eu l’occasion d’organiser le 3e Forum mondial de l’eau à Kyoto, Shiga et Osaka, trois villes empreintes de culture et d’histoire, et étroitement associées à l’eau.

On a dit que le 21e siècle était celui de l’eau – 2003 est l’Année internationale de l’eau. Quelque 2 milliards d’humains sont confrontés à des pénuries d’eau. Notre planète Terre a perdu l’équilibre entre les quantités d’eau disponibles et la demande, et même celui entre l’écosystème et notre capacité à coexister avec la nature. Le déséquilibre entre le volume d’eau disponible et la demande a non seulement conduit à des pénuries d’eau mais également à d’autres problèmes aussi graves que la baisse des réserves souterraines, la pollution de l’eau et la détérioration générale des ressources en eau. Ces problèmes ont provoqué une baisse de la diversité des espèces associées à l’eau et une augmentation du nombre des espèces en voie d’extinction à travers le monde.

Retrait des glaciers
« La Terre saigne », dit l’alpiniste japonais Ken Noguchi, en parlant de l’importante fonte des glaciers de l’Himalaya. Il utilise cette terrible métaphore pour parler de l’impact du réchauffement mondial et du retrait des glaciers. Ken Noguchi effectue souvent l’ascension de l’Everest pour nettoyer la montagne. Il m'a raconté de nombreuses anecdotes relatant les changements intervenus dans la nature et les tragiques accidents survenus à des groupes d’alpinistes dans des lieux ne présentant pas jusque-là de risque particulier. On dirait vraiment que la Terre hurle. L’année dernière, elle s’exprima à travers les nombreuses inondations qui frappèrent diverses régions du monde – y compris l’Europe qui est rarement confrontée à ce problème.

Rien d’étonnant donc à ce que l’on entende parler de « crise de l’eau ». De plus, compte tenu de l’accroissement continu de la population mondiale, il n’est pas exagéré de dire que les questions liées à l’eau constituent le principal défi du 21e siècle si nous voulons protéger notre Terre nourricière.
Nous devons tous continuer à faire le maximum pour progresser et résoudre les problèmes de l’eau
D’ailleurs, il était clair lors du Sommet de Johannesburg en août dernier que l’attention du monde se porte déjà sur les questions liées à l’eau. Lors du Sommet, la communauté internationale convint de l’urgence qu’il y a à adopter une nouvelle approche : d’ici à 2015, « nous devons réduire de moitié la proportion de personnes » n’ayant pas accès à une eau non polluée et à un mode d’assainissement. Bien que le Sommet ait été très apprécié pour ce nouvel objectif s’accompagnant de critères chiffrés, il est également nécessaire de décider de mesures concrètes permettant d’atteindre ces objectifs et de les appliquer dès maintenant.

Des mesures tangibles
Le 3e Forum mondial de l’eau constituait la première occasion internationale d’assurer le suivi du Sommet et d’œuvrer à des mesures tangibles. Le Japon organisa avec succès ce Forum international de l’eau – le premier ayant lieu en Asie – conscient de l’importance de fournir un leadership pour cette initiative cruciale pour l’avenir de la Terre, notre planète d’eau.

Durant trois ans, plusieurs organisations contribuèrent à la préparation de cette importante mission, œuvrant pour faire du Forum une conférence de concrétisation, un suivi adapté à Johannesburg, et non pas un simple exercice de rhétorique ancré dans l’abstraction. Je me félicite que ce processus long de trois ans, nécessitant une participation massive, ait débouché sur un Forum susceptible de réaliser la Vision mondiale de l’eau – fruit du 2e Forum mondial de l’eau organisé à La Haye.

Les trois principes directeurs établissaient que ce Forum devait être :

1. ouvert à tous

2. créé par tous grâce à des partenariats

3. centré sur la mise en œuvre des idées et des engagements.

Pour réaliser ces principes, nous avons créé le Forum virtuel de l’eau (VWF) sur Internet et le Projet « Voix d’eau », qui recueillit les opinions des populations.

Le VWF accueillit plus de 150 sessions faisant intervenir plus de 5 000 participants inscrits. Les discussions se poursuivent actuellement, même après la clôture du Forum. De même, notre Projet « Voix d’eau », destiné à compléter le VWF, recueillit quelque 30 000 opinions du monde entier grâce à la coopération de plus de 2 000 bénévoles et quelque 160 organisations partenaires : ces voix s’expriment sur la base de données de Voix d’eau, accessible tout comme le Forum virtuel de l’eau sur le site www.worldwaterforum.org.

Au cours de cette période préparatoire, nous avons également mis en place un réseau de l’eau liant les activités de nombreuses conférences sur l’eau organisées à travers le monde, et encouragé des organisations à participer activement au Forum mondial de l’eau. Suite à ces initiatives, le Forum a accueilli 349 sessions catégorisées en 33 thèmes principaux et cinq journées régionales (voir encadré).
Les questions liées à l’eau constituent le principal défi du 21e siècle
De la base vers le haut
Les préparations des trois dernières années s’appuyaient sur une approche de la base vers le haut qui faisait intervenir un grand nombre de participants généralement absents d’autres conférences internationales. Le Forum fut l’occasion pour les participants des pays développés et en développement d’instaurer un véritable dialogue et de trouver ensemble des initiatives adaptées à ce siècle de l’eau.

J’espère que le 3e Forum mondial de l’eau aura favorisé la résolution des graves problèmes actuels en matière d’eau et renforcé la connaissance mondiale des questions internationales concernant l’eau, de façon à ce que nous puissions léguer une planète meilleure à nos enfants au 21e siècle. Mais, comme le concluait d’ailleurs le 3e Forum mondial de l’eau, les résultats ne sont pas garantis. Nous devons tous continuer à faire le maximum pour progresser et résoudre les problèmes de l’eau. j’espère que cette approche perdurera


Ryutaro Hashimoto est Président du Comité directeur national du Japon auprès du Forum mondial de l’eau.

Photo : Gutierrez Santoya Antbrida/UNEP/Topham


Questions
Agriculture, Alimentation et Eau
Barrages et Développement durable
Eaux souterraines
Financement des infrastructures liées à l’eau
Forum mondial de l’eau des enfants
Forum mondial de l’eau des jeunes
Inondations
Gestion intégrée des ressources en eau et Gestion des bassins
Groupe spécial des dirigeants
Groupe spécial des journalistes de l’eau
Groupe spécial des partenaires du développement lié à l’eau
Groupe spécial d’union
Groupe spécial Science, Technologie et Gestion
Groupe spécial sur les Femmes et l’Eau
L’Approvisionnement en eau, l’Assainissement, l’Hygiène et la Pollution de l’eau
L’Eau au service de la paix
L’Eau et la Diversité culturelle
L’Eau et la Pauvreté
L’Eau et la Ville
L’Eau et le Climat
L’Eau et l’Energie
L’Eau et les Affaires publiques
L’Eau et les Parlementaires
L’Eau et les Transports
L’Eau et l’Information
L’Eau, l’Alimentation et l’Environnement
L’Eau, la Nature et l’Environnement
L’Eau, la Vie et les Soins médicaux
L’Eau, l’Education et la Constitution des capacités
Partenariat public/privé

Programmes spéciaux
Actions mondiales pour l’eau
Programme mondial d’évaluation de l’eau
Réunion des ministres de l’Agriculture consacrée à l’Eau, à l’Alimentation et à l’Agriculture

Journées régionales
Journée de l’Afrique
Journée de l’Asie et du Pacifique
Journée de l’Europe
Journée des Amériques
Journée du Moyen-Orient et de la Méditerranée



Ce numéro:
Sommaire | Editorial K. Toepfer | Message pour la Journée mondiale de l’environnement | L’eau, c’est la vie | Le siècle de l’eau | Retour aux sources | Renouvellement des engagements | Villes sans eau | Limiter la pollution | Personnalités de premier plan | En bref | Un nouvel ordre du jour | Et pas une goutte à boire | Des ponts sur l’eau | Publications et produits | Parcours d’obstacles | La dérive de la diversité biologique | Halte au gaspillage | L’eau : la priorité des pauvres | Puissance atomique

 
Articles complémentaires:
Dans le numéro Water, 1996
Dans le numéro Freshwater, 1998


AAAS Atlas of Population and Environment:
Freshwater
Freshwater wetlands
Mangroves and estuaries