Notre Planète dans un fichier pdf (1.2MB)

Editorial
Klaus Töpfer, Directeur exécutif du PNUE

Renforcement de la suprématie du droit
Kofi Annan, Secrétaire général des Nations Unies

Des partenaires du droit
Son Excellence le juge Arthur Chaskalson, Président de la Cour Suprême de la République d’Afrique du Sud, décrit comment le pouvoir judiciaire travaille de plus en plus avec la société civile et la communauté internationale pour garantir et faire respecter les droits et libertés environnementales

La justice manque parfois de vision
Le juge Christopher Weeramantry, ancien Vice-président de la Cour internationale de justice, parle des failles des systèmes judiciaires modernes en matière de développement durable et appelle les juges à adopter une vision à plus long terme

La force de la loi
Le juge Guy Canivet, Premier Président de la Cour de Cassation, France, suggère des mesures pratiques à prendre pour améliorer l’efficacité des lois sur l’environnement et le développement durable

Une question de jugement
Mamdouh Marie, Président de la Cour suprême constitutionnelle d’Egypte, souligne l’importance d’un pouvoir judiciaire bien informé sur le droit de l’environnement et présente une initiative destinée à sensibiliser davantage les juges de sa région

Un droit de l’énergie
Pieter van Geel, Secrétaire d’Etat néerlandais au Logement, à l’Occupation des sols et à l’Environnement, considère qu’il est indispensable que les pauvres aient accès à une énergie durable et non polluante si nous voulons atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement

Personalités de premier plan

Etat de droit ou loi de la jungle ?
Le professeur Tommy Koh, Ambassadeur extraordinaire, Ministère des Affaires étrangères, Singapour, et Président de l’Institut des études politiques, décrit l’importance de la suprématie du droit pour la protection de l’environnement et la promotion du libre-échange

En bref :
l’Etat de droit

Sebastião Salgado
Le photographe brèsilien nous prèsente son dernier projet

L’environnement et la souveraineté
Dinah Shelton, Professeur de recherche juridique à la Faculté de droit George Washington de Washington DC, explique que la primauté du droit représente la force gravitationnelle qui assure la cohésion entre la protection environnementale et le développement économique et social, comme les anneaux de la planète Saturne

Une seule planète, des mondes différents
Bakary Kante, Directeur de la Division de l’élaboration des politiques et du droit, PNUE, montre comment les travaux du PNUE permettent, grâce à l’Etat de droit, de faire progresser les Objectifs de développement pour le millénaire

La sagesse de la Nature

La corruption n’est pas inéluctable
Peter Eigen, Président de Transparency International, parle de la corruption, qui aggrave la pauvreté et nuit à l’environnement, et il montre comment la lutte s’intensifie dans ce domaine

Conflits et coopération
Professor Patricia Birnie, coauteur de International Law and the Environment, fait le bilan des progrès réalisés grâce au droit international en matière de résolution des conflits concernant les ressources en eau partagées

Un point de repère général
Hamdallah Zedan, Secrétaire exécutif de la Convention sur la diversité biologique, se penche sur le rôle joué par la Convention sur la diversité biologique en matière de législation sur la durabilité environnementale

Pour autonomiser les pauvres
Hama Arba Diallo, Secrétaire exécutif de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD), décrit le travail de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification, qui a pour objectif de protéger certaines populations parmi les plus pauvres de la terre grâce à un instrument juridique international

Le climat juridique
Joke Waller-Hunter, Secrétaire exécutive de la Convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique, décrit le rôle joué par la Convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique dans l’élaboration du droit international pour le développement durable

Petit et efficace
Shoko Takahashi (13 ans) et Ryota Sakamoto (14 ans), membres du conseil du Sommet mondial des enfants sur l’environnement

L’élaboration d’un cadre
Farhana Yamin, Chargé de cours à l’Institute of Development Studies (IDS) et ex conseiller juridique auprès de Samoa et de l’Alliance des Petits Etats insulaires, pense que le Protocole de Kyoto est peut-être aussi important pour l’avancement du multilatéralisme et de la suprématie du droit que pour la réalisation de son objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre