Les kauris de Nouvelle-Zélande comptent parmi les arbres les plus anciens et les plus imposants de la planète : ils culminent à 50 mètres de haut et peuvent vivre 4 000 ans. Les kauris sont si hauts que l'on vient de découvrir que les kokakos - des oiseaux dont on pensait qu'ils avaient disparu depuis longtemps - nichent en fait discrètement dans leur ramure extrêmement élevée.

 

Autrefois, les Maoris utilisaient ces arbres remarquables pour construire des bateaux, car leur bois est d'une solidité et d'une résistance à l'eau incroyables. En fait, il est si dur qu'on peut encore aujourd'hui utiliser le bois d'un kauri ayant séjourné dans un marais durant des milliers d'années. Lorsqu'on entaille l'écorce d'un kauri, la sève s'en échappe constamment et la blessure ne cicatrise jamais. Au fil des siècles, les coulées de sève forment des stalagmites et des stalactites sur les branches et sur le sol, qui sont alors utilisés dans la fabrication de peintures et de vernis, et même de bijoux.

Les Maoris considèrent le kauri comme un arbre sacré et sage, parce qu'il est le témoin d'une longue page d'histoire. Le plus gros kauri de Nouvelle-Zélande - baptisé Tane Mahuta ou Seigneur de la Forêt - se trouve dans la forêt de Waipoua au nord du pays, qui abrite la plupart des kauris encore en existence. Avec ses 51 mètres de haut et ses 14 mètres de circonférence, on estime qu'il a entre 1 250 et 2 500 ans.

 

         
  << Dernier : Le monde est entre nos mains  
Prochain : Prévoir le long terme, c'est gouverner>>
 
   
  Liens relatifs :
Tane Muhata Kokako Waipoua Forest Version PDF
         

  Ne piétinons pas notre planète Ma vie avec les Nahuas Une médecine sauvage Protégeons l'Arctique Réactions chimiques Tunza répond
  Les héros de l'environnment A l'écoute de la nature Une richesse vivante Peuples autochtones En « roue libre » Payons le juste prix !
  Le monde est entre nos mains « Prenez ma vie » Des arbres sages Prévoir le long terme Histoires de la Création Les solutions des mers du Sud
  Héro des Samis 7 merveilles Au sujet de Tunza Tunza English Version Versión española