A 15 ans, j'ai eu envie de faire partie d'une organisation écologique qui lutterait directement contre la destruction de l'environnement. Je me suis inscrit à « Green Action » ou l'Action verte. Aujourd'hui, je siège au Conseil d'administration et je suis Coordinateur pour la Coopération internationale pour le compte de Green Action/Amis de la Terre-Croatie.

En 2001, après avoir travaillé sur des projets locaux et nationaux pendant trois ans, je suis allé à Borgholm en Suède pour participer à la Conférence mondiale de la jeunesse sur l'environnement et le développement. Je me suis rapidement retrouvé en train de lire le projet de Déclaration final devant les 280 participants venus de 110 pays qui l'ont adopté. Cela m'a amené à prendre deux décisions : me concentrer sur le développement durable et m'investir plus au niveau mondial.

 
  « Les jeunes pourraient dynamiser le développement durable en modifiant leurs habitudes de consommation »
 

J'ai lancé une grande campagne régionale en Europe du Sud-est pour sensibiliser les jeunes au développement durable et à l'importance du proche Sommet mondial sur le développement durable de Johannesburg. Suite à cela, le gouvernement croate m'a invité à me joindre, en tant que représentant de la société civile, à la délégation officielle qui participait au Sommet. En Afrique du Sud, j'ai présidé le Sommet international de la Jeunesse qui s'est tenu avant le sommet principal. Durant le Sommet proprement dit, j'étais un des coordinateurs du Caucus des Jeunes (coalition informelle d'animateurs de jeunes venant défendre la cause du développement durable dans les conférences internationales).

J'ai décidé de m'investir dans la constitution de capacités : je forme des animateurs aux processus internationaux de haut niveau liés à l'environnement. Ainsi, j'aide ces jeunes à exprimer leurs préoccupations environnementales, à faire bouger les choses et à influencer les décideurs.

En 2003, lorsque j'ai été élu Conseiller jeunesse Tunza pour faire le lien entre les jeunes et le PNUE, cette passion pour le travail de sensibilisation est devenue encore plus forte. Dès juin 2004, je dirigeais le Réseau européen jeunesse Tunza et une équipe d'une trentaine de jeunes. Nous sommes allés faire entendre notre voix à la Conférence européenne sur la santé et l'environnement, organisée à Budapest en Hongrie. C'était la première fois que des jeunes participaient à ce processus, mais à la fin de la conférence, les ministres européens ont décidé de créer un siège jeunesse au sein de leur comité permanent.

 

En ce moment, je concentre toute mon énergie sur le changement climatique et sur l'éducation environnementale : le changement climatique parce que je trouve que c'est le plus important des défis écologiques, et l'éducation environnementale parce que je la considère comme la plus grande valeur ajoutée des organisations de jeunes - grâce au concept d'éducation des jeunes par des jeunes.

Alors que nous entrons dans la Décennie des Nations Unies de l'Education sur le développement durable, la sensibilisation des jeunes aux questions de développement durable et leur capacité à agir pourraient vraiment avoir un impact. Les jeunes de moins de 25 ans représentent près de la moitié de la population mondiale. Ils peuvent donc avoir une grande influence, pas seulement sur les dirigeants politiques en tant que citoyens, mais aussi sur les entreprises en tant que consommateurs. Si les modèles de consommation non durables perdurent, les jeunes représenteront une grande menace pour le développement durable, alors qu'ils pourraient au contraire dynamiser le développement durable en modifiant leurs habitudes de consommation.

Le message que je voudrais te transmettre, à toi qui lis ce magazine, c'est une de mes phrases préférées de l'écrivain Leo Buscaglia : « Si tu te demandes constamment pourquoi le monde n'est pas meilleur, tu perds ton temps. Tu ferais mieux de te demander comment tu peux l'améliorer. Ça, c'est une question à laquelle tu peux répondre. »

Tomislav Tomasevic est Conseiller jeunesse Tunza pour l'Europe.

 
         
         
  << Dernier : Tous ensemble  
Prochain : Prenons modèle sur la mode >>
 
   
  Liens relatifs :
PNUE Version PDF
         

  Faisons partie de la solution The Stack L'arbre ne cache plus la forêt Le bambou Tunza répond à vos questions Une seule et unique planète
  Essaie de marcher sur la pointe des pieds ! eXplore, eXcite, eXerce Pour en savoir plus… Juste une question… C'est la fête… A fond la gomme !
  On s'informe ! Comment vit-on sur ta planète ? Des CD PC ? OK ! Wildlife Works Tous ensemble Une réponse verte
Prenons modèle sur la mode Pensons mondial « Un café juste » Ça pousse ! L'amour de la nature est plus fort que tout Des ambassadeurs pleins d'idées
  Des débuts prometteurs 7 merveilles Au sujet de Tunza Tunza English Version Versión española