e suis née à Brno, la deuxième ville de la République tchèque, en 1979 - à une époque où le régime communiste n'autorisait pas l'agriculture privée. Je me suis toujours sentie proche de la nature, et surtout du bétail. Je cherchais constamment des moyens d'aller voir des chevaux, des vaches ou des moutons, mais ce n'était pas toujours facile.

Comme il n'y avait pas d'éleveurs dans ma famille, la seule solution consistait à rendre visite à des amis vivant à la campagne. Là, la petite fille des villes que j'étais pouvait se plonger dans les mystères de l'agriculture. Fourche à la main, je dévorais tous les livres que je pouvais trouver sur l'élevage des chevaux ou la traite des chèvres. On me disait souvent que cette passion ne durerait pas et qu'il fallait que je me trouve une occupation plus raffinée. Pourtant, je me sentais liée à la terre par un fil invisible mais extrêmement solide.

J'ai donc décidé d'être agricultrice. Tout au long de ma scolarité, à l'école puis au lycée agricole, je caressais le rêve d'avoir ma propre ferme. J'ai rencontré Ludek, un jeune homme qui partageait mon enthousiasme, et nous nous sommes mariés. Pour mes 19 ans, il m'a fait cadeau de ma première brebis. Nous l'avons appelée Alberta et nous l'emmenions promener en ville avec nous.

 

Nous voulions partir pour la campagne. Nous avons fini par nous installer dans le minuscule village de Pejskov, dans une ancienne porcherie que nous restaurons maintenant depuis cinq ans. Nos quelques chevaux et moutons commencent à se faire plus nombreux.

Les visiteurs qui viennent ici pour le plaisir d'être dans la nature peuvent monter nos chevaux. Les brebis donnent du lait qui me permet de fabriquer toute une gamme de produits laitiers bio, et notamment du fromage. Les chevaux et les moutons passent la majeure partie de l'année aux champs - c'est là qu'ils sont les plus heureux. Nous avons beaucoup d'autres animaux - chiens, pigeons, poules, perroquets, cochons d'Inde et lapins - qui font la joie des enfants des villes qui viennent visiter notre ferme.

Notre ferme est autosuffisante et elle subvient à nos modestes besoins. Nous sommes très heureux de pouvoir vivre en harmonie avec la nature et d'avoir la chance de faire partager ce plaisir à d'autres.

Julie Krocova

 
         
         
  << Dernier : Ça pousse !  
Prochain : Des ambassadeurs pleins d'idées >>
 
   
  Liens relatifs :
Version PDF
         

  Faisons partie de la solution The Stack L'arbre ne cache plus la forêt Le bambou Tunza répond à vos questions Une seule et unique planète
  Essaie de marcher sur la pointe des pieds ! eXplore, eXcite, eXerce Pour en savoir plus… Juste une question… C'est la fête… A fond la gomme !
  On s'informe ! Comment vit-on sur ta planète ? Des CD PC ? OK ! Wildlife Works Tous ensemble Une réponse verte
Prenons modèle sur la mode Pensons mondial « Un café juste » Ça pousse ! L'amour de la nature est plus fort que tout Des ambassadeurs pleins d'idées
  Des débuts prometteurs 7 merveilles Au sujet de Tunza Tunza English Version Versión española