photo : ONU  
 
  Caroline Ang, collaboratrice de TUNZA, a demandé à Eveline Herfkens, Coordinatrice du Secrétariat général des Nations Unies pour la campagne de promotion des Objectifs de développement pour le millénaire, comment les jeunes pouvaient participer à la réalisation des ODM.

Qu'est-ce que les jeunes peuvent faire pour favoriser l'atteinte des Objectifs fixés pour 2015 ?
Le monde actuel possède les ressources, la technologie et le savoir-faire nécessaires pour atteindre les ODM d'ici à 2015. Malheureusement, les dirigeants mondiaux ne se sont pas encore fermement engagés à tenir leurs promesses. Et c'est là qu'interviennent les jeunes. Il faut reparler des objectifs. Notre planète compte 2,8 milliards d'humains de moins de 25 ans, et dans le monde en développement, les jeunes représentent 70 % de la population. Il faut que les jeunes participent aux mouvements nationaux et internationaux qui luttent contre la pauvreté et favorisent la durabilité environnementale. Nous avons besoin de leur voix à tous les stades du processus, si nous voulons que les objectifs deviennent réalité d'ici à 2015.

Les mérites de la participation des jeunes au développement sont très controversés - qu'en pensez-vous ?
Je crois que les jeunes sont souvent les militants les plus motivés et les plus inspirés, et que ce sont eux qui ont les idées les plus claires sur la manière dont leur communauté peut évoluer de manière positive. Je prendrai simplement pour exemple la passion de Nkom Marie Tamoifa, membre du Sommet panafricain des jeunes leaders, pour les questions environnementales, passion qui l'a conduite à créer l'Association de jeunes pour un Cameroun vert. Cette association s'est transformée en un réseau national qui a permis de sensibiliser davantage les jeunes à l'environnement (Objectif n° 7) et de les faire participer aux prises de décisions de son pays.

En matière de réalisation des ODM, vous avez souligné qu'il fallait équilibrer les responsabilités entre le monde en développement et le monde développé. Comment les jeunes venant d'horizons différents peuvent-ils travailler ensemble sur la campagne des ODM ?
J'imagine que les jeunes commencent d'abord par se renseigner sur leur propre pays pour voir ce qui s'y fait pour réaliser les ODM. Nos sites Internet (www.millenniumcampaign.org et www.millenniumcampaign.org/youth) comportent une foule d'informations sur les différents pays. Si tu viens d'un pays riche, tu peux inciter ton gouvernement à tenir sa promesse liée à l'Objectif n° 8, c'est-à-dire d'améliorer la qualité et la quantité de l'aide, d'augmenter les opportunités commerciales et d'alléger les dettes des pays pauvres. Sans l'aide des pays riches, l'effort mondial échouera et nous n'atteindrons pas les objectifs d'ici à 2015. Si tu viens d'un pays en développement, renseigne-toi pour connaître les orientations prises par ton gouvernement pour favoriser la réalisation des objectifs. Ton gouvernement a-t-il mis en place les structures nécessaires pour sortir les pauvres du besoin et de la faim, scolariser tous les enfants, autonomiser les femmes, réduire la mortalité infantile, améliorer la santé maternelle, lutter contre le VIH/sida, la malaria et d'autres maladies, et assurer la durabilité ? Si ce n'est pas le cas, il ne tient pas ses promesses et il faut que tu lui rappelles ses engagements.

 

Il semble que la réalisation des objectifs dépend d'une volonté politique suffisante et d'une augmentation de l'aide, deux facteurs déterminés par les professionnels de la politique. Comment les jeunes - y compris ceux qui ne votent pas encore - peuvent-ils apporter leur contribution ?
Quand il s'agit de mobiliser la volonté politique, les jeunes peuvent avoir autant d'influence que n'importe quel autre groupe, mais il faut qu'ils fassent entendre leur voix. Même s'ils ne votent pas encore, ils sont capables de faire changer d'avis les politiques. Je pense souvent à une jeune femme du Vietnam - pays qui sur le papier atteindra la plupart des objectifs d'ici à 2015 mais qui possède de nombreuses zones rurales très en retard - qui s'est rendue dans les treize provinces les plus pauvres pour sensibiliser les gens à l'importance des objectifs et mettre l'accent sur la pauvreté dans son pays : elle a prouvé que même seul un jeune peut vraiment faire avancer les choses. Les exemples de ce type sont nombreux, mais l'important, c'est que chaque voix compte. Les politiques n'agissent que sous la pression des populations.

Comment peut-on éviter de devenir cynique et de considérer les ODM comme n'étant « qu'un déchet sur un autre boulevard de rêves brisés » (comme vous aviez dit que cela risquait d'être le cas) ?
Les objectifs sont une des meilleures initiatives jamais prises. Pour la première fois de notre histoire, nous disposons d'un ensemble d'objectifs communs sur lesquels nous pouvons nous concentrer pour améliorer concrètement la vie des gens. Il existe de nombreuses statistiques décourageantes mais les moyennes mondiales cachent aussi de nombreuses réussites. Le Malawi et le Rwanda atteindront l'Objectif n° 2 et scolariseront tous leurs enfants. La Tanzanie est bien partie pour couvrir les besoins en eau de l'Objectif n° 7, et l'Ouganda et le Sénégal sont capables d'inverser la pandémie de sida (Objectif n° 6). Quant au Mozambique, il pourrait atteindre l'Objectif n° 1 lié à la pauvreté et l'Objectif n° 4 lié à la mortalité infantile. Si des pays parmi les plus pauvres de l'Afrique subsaharienne sont capables d'atteindre certains objectifs, je reste convaincue qu'ils sont réalisables au niveau mondial. Ces réussites montrent que dans certains cas, le Pacte mondial s'est révélé efficace et qu'il a permis de sauver des millions de vies.

Le mot de la fin ?
L'avenir des jeunes du monde entier sera fonction de ce qu'ils font aujourd'hui. A vous de décider si vous en avez assez que des millions de personnes connaissent la faim, que la perte de ressources environnementales soit considérable, que des enfants ne bénéficient pas d'un enseignement adéquat, que vos gouvernements ne tiennent jamais leurs promesses d'aider les pays pauvres. N'oubliez pas que vous pourriez être la première génération à mettre enfin un terme à la pauvreté mondiale. Ne manquez pas cette occasion.

 
         
         
 

 

 
         
  << Dernier : Objectifs de développement pour le millénaire  
Prochain : Les jeunes et les ODM >>
 
   
  Liens relatifs :
Millennium Development Goals MTV Version PDF
         

  L’ordre du jour de notre
génération
Objectifs de développement pour
le millénaire
Le monde a besoin de toi... Les jeunes et les ODM Des vies aux choix limités Conditions misérables,
vies de chien
  La propreté fait reculer la pauvreté Des perspectives plus
ensoleillées
Des études récompensées La route de Bangalore Pleins feux sur les solutions Les feuilles mortes se ramassent à la pelle…
  L’Objectif n° 7 L’avenir du monde Les initiatives des jeunes De l’eau, de l’eau partout... Action ! La mode au service de l’eau
Tunza répond à vos questions Fais partie d’un club ! Du lait et du miel Sus à la maladie La formule magique Sortir de l’ombre
  7 merveilles   Au sujet de Tunza Tunza English Version Versión española