photo : Dylan Garcia/Still pictures

oitures = embouteillages. A Washington, les voitures passent l'équivalent de près de trois jours par an coincées dans les embouteillages ; à Bangkok, l'immobilisation atteint six semaines. Incroyable, non ? Le temps perdu (soit des milliards de dollars) vient donc s'ajouter à la pollution de l'air, au bruit et aux accidents de la circulation : c'est le prix à payer pour vivre en ville.

Et cela ne devrait pas s'améliorer, au contraire, au fur et à mesure que les villes se développent et s'enrichissent. Plus la situation financière des gens s'améliore et plus ceux-ci ont tendance à posséder une voiture. Et en moyenne, les ménages aisés effectuent deux fois plus de trajets quotidiens en voiture que les ménages pauvres.

Tu as des solutions à proposer ?

Hautes performances

Bogota, en Colombie - une des capitales les plus élevées du monde - vient de faire des progrès extraordinaires en matière d'utilisation des transports en commun. La ville a mis en place un système de bus ultrarapides qui a été immédiatement adopté par les citadins. Le TransMilenio transporte aujourd'hui plus d'un million de passagers par jour, et on estime qu'il fait économiser à chacun d'eux l'équivalent de 300 heures en moyenne de temps de transport par an. D'ici à 2020, 85 % des neuf millions de citadins habiteront à moins de 500 mètres d'une gare. Par ailleurs, la ville interdit à 40 % de ses voitures de circuler aux heures de pointe, elle ferme 120 kilomètres de route à la circulation tous les dimanches et elle a abandonné ses projets d'autoroutes pour les remplacer par des pistes cyclables.

photo : Peter Danielsson photo : C. Garroni Parisi/Still Pictures

La tête et les jambes

A Vienne, dans le cadre du programme « Viennabikes » lancé en l'an 2000, les cyclistes peuvent emprunter gratuitement une des 1 500 bicyclettes municipales à toute heure du jour ou de la nuit. Les vélos roses et bleus - qui pèsent environ 17 kg (histoire de décourager les voleurs) - peuvent être empruntés et rendus dans n'importe lequel des 235 points Viennabikes du centre ville. L'utilisateur insère dans l'emplacement prévu une pièce de 2 euros (2,60 dollars des Etats-Unis) qui lui est rendue lorsqu'il rapporte la bicyclette. Un plan de la ville gratuit est même offert aux touristes.


photo : http://www.wien.gv.at

 

 


photo : E. Hebener, Flexcar

La voiture de tout le monde

A Seattle, San Diego, Chicago et Boston, des dizaines de milliers de citadins profitent des avantages de la voiture sans pour autant en supporter les inconvénients. Ils font partie de « clubs de mobilité » qui exploitent des parcs de véhicules communs que leurs membres peuvent venir chercher dans des lieux convenus situés à quelques pas de chez eux et rendre lorsqu'ils n'en ont plus besoin. Selon la voiture, cette « location » revient entre 8,50 dollars et 12, 50 dollars de l'heure.

Londres est un autre exemple de ville ayant réussi à juguler ses embouteillages et sa pollution - voir l'article sur le péage imposé aux Londoniens dans les Sept Merveilles, page 23.

Quoi de plus naturel ?

Il y a quatre ans, suite à la pollution extrême qui sévissait à Delhi, la Cour suprême de l'Inde a ordonné que les véhicules de transport en commun, qui fonctionnaient alors au diesel, soient convertis au gaz naturel comprimé (GNC). Durant les vingt mois (parfois chaotiques) suivants, quelque 7 200 bus, 400 minibus et 55 000 pousse-pousse motorisés ont été modifiés pour pouvoir utiliser un carburant moins polluant. Le parc actuel de 75 000 véhicules fonctionnant au GNC de Delhi est de loin le plus nombreux du monde, les deux villes suivantes étant Beijing et Séoul, qui exploitent respectivement 1 600 et 1 000 bus alimentés au gaz naturel. La ville a également pris des mesures pour décourager les véhicules diesel, et elle exige désormais que toutes les voitures de particuliers neuves répondent aux normes de pollution en vigueur dans l'Union européenne.

photos : Wolfgang Schmidt/Still Pictures

 

 
         
  << Dernier : Avec vue sur l'avenir  
Prochain : L'essai TUNZA >>
 
         
  Liens relatifs :
World Environment Day Transmilenio Viennabikes Version PDF
         

  Préparons une planète urbaine Les éléments essentiels Avec vue sur l'avenir Vivre en ville, mais à quel prix ! L'essai Tunza Tunza répond à vos questions
Des déchets utiles Supersize me ! Le Kaiser vert Des villes plus grandes et plus vertes ? Déchets : les solutions existent La vie dans une déchetterie
  Insolite mais solide Le sport au service de l'environnement L'exode rural de la faune Quand une friche devient réserve Des jardins suspendus 7 merveilles des villes
      Au sujet de Tunza Tunza English version Versión española