T. Dressler/PNUE/Topham  
 

n Afrique, on estime que la superficie du Kalahari - désert déjà beaucoup plus vaste que la Californie ou le Pakistan - devrait doubler au fur et à mesure que s'aggrave le réchauffement mondial. Des centaines de milliers de kilomètres carrés de terres arables se trouveraient alors menacés d'ensablement.

Les scientifiques pensent que le changement climatique va réveiller les immenses champs de dunes du désert et les déplacer en direction d'une bonne partie de l'Afrique du Sud, du Botswana, de la Namibie, de l'Angola, du Zimbabwe et de la Zambie.

Il y a 10 000 à 20 000 ans de cela, les dunes - constituées de particules de roches régionales friables - ont arrêté de se déplacer dans le sud de l'Afrique et se sont sédentarisées. Une fois stabilisées, elles ont attiré des plantes qui assurent leur ancrage permanent. Il semble que tout ceci soit sur le point de changer.

Des chercheurs de l'Université d'Oxford ont découvert que l'augmentation de la vitesse du vent dans cette région va provoquer un nouveau déplacement du sable. Actuellement, les vents sont encore modérés, mais le changement climatique devrait les accélérer.

Lorsque les vents souffleront plus fort, ils commenceront à ramasser du sable et à le souffler sur le paysage. Les congères ainsi formées ensableront la végétation - déjà affaiblie par des pluies toujours plus rares - tuant les plantes et rendant les dunes encore plus instables. Le désert commencera à s'étendre.

Le professeur David Thomas - qui étudie le désert depuis une vingtaine d'années - considère que les conséquences seront dramatiques. Il ajoute : « Ces paysages sont potentiellement très dynamiques et ils peuvent déclencher une forme d'activité qui est plutôt hostile à l'agriculture. Le Kalahari est une vaste région dont la population rurale assez importante vit de la culture. Ce sont ces personnes qui seront les plus vulnérables face à un environnement de dunes plus hostile et plus actif qu'il ne l'est aujourd'hui. »

Il demande instamment aux autorités locales et aux bailleurs de fonds de ne pas aggraver la situation. Mais les projets et politiques actuels s'appuient sur une énorme augmentation du nombre de troupeaux de la région, qui menace donc de transformer en véritable désert cette zone déjà aride.

 
  << Dernier : Sécheresses dans les régions les plus sèches  
Prochain : La diversité du désert >>
 
         
  Liens relatifs :
National Geographic Version PDF
         

  Editorial Sauvons notre sol Gagner du terrain L’année du changement La joie du désert La diversité du désert
Tunza répond à
tes questions

L’arganier – arbre
de vie

Moins d’eau chaque
jour
L’eau virtuelle – une réalité Mobilise-toi ! L’oryx ne disparaîtra pas !
  De l’eau pour les
terres assoiffées
La vie en milieu hostile La musique des
espaces vides
Sécheresses dans les
régions les plus sèches
Les sables mouvants Encore de la diversité
du désert
7 régions, 7 déserts Au sujet de Tunza Tunza English version Versión española